Cela peut prendre du temps, à un engouement dans le domaine de la santé, pour vraiment s’affirmer. Son premier public se situe souvent dans une petite communauté, axée sur le bien-être, et c’est seulement au moment où il parvient au reste d’entre nous, qu’il peut se développer.

Total Shares 0

Certains diront que c’est ce qui s’est passé avec le régime sans gluten. Ce qui a commencé comme un traitement de la maladie cœliaque, s’est transformé en un groupe de mots que nous connaissons bien: « sans gluten ». Mais au fait, que veut dire sans gluten? Et pourquoi nous en détacherions-nous?

Je me lance dans un régime sans gluten ?

Notions de base sur le gluten

Tout d’abord, le gluten n’est pas un synonyme de « blé ». Le gluten n’est pas quelque chose qui pousse dans un champ, ou même quelque chose que vous reconnaîtriez si vous le voyiez. C’est un composé de protéines, on parle en fait de deux protéines (gliadines et glutamines).

Il y a certainement une raison pour laquelle beaucoup pensent que « sans gluten » signifie « sans pain ». Le gluten est une protéine qui est cruciale pour le processus de cuisson, au moins celui qui est familier à la plupart d’entre nous. Le gluten a une consistance collante, quand vous mettez une boule de pâte à lever, c’est vraiment le gluten qui cimente la pâte et empêche les gaz de s’échapper. Les produits sans gluten s’améliorent encore, au fur et à mesure que la tendance sans gluten prend de l’ampleur, mais depuis longtemps, les produits de boulangerie sans gluten étant denses, ils sont artificiellement “aérés”.

Abandonner le gluten est un défi à priori, car comme vous le supposez à juste titre, on le trouve dans beaucoup d’aliments. Le gluten est présent dans le blé, l’orge et le seigle, mais il n’y a pas que lui (nous y reviendrons). Malheureusement, vivre sans gluten, c’est devoir vivre aussi sans “contamination croisée”. La contamination croisée se produit lorsqu’un produit naturellement sans gluten (comme le maïs, les pommes de terre ou riz) est cuisiné dans les mêmes récipients qu’un produit en contenant.

Quand une personne suit un régime sans gluten, c’est généralement parce qu’elle considère que le gluten irrite son corps ou lui nuit gravement. Cela signifie que la contamination croisée est un risque réel, même si elle permet seulement à des traces de gluten de pénétrer dans l’organisme. Suivre un régime sans gluten implique beaucoup de recherche et de planification, et il peut être difficile de s’y habituer au début.
Pourquoi se donner tout ce mal ? Il y a différentes raisons, à différents niveaux.
La maladie cœliaque : la maladie cœliaque est la plus connue et la plus grave, d’intolérance au gluten. Lorsqu’une personne atteinte de la maladie cœliaque mange du gluten, celui-ci déclenche une réponse immunitaire — essentiellement une auto-attaque — en somme, qui endommage les intestins et empêche le corps d’absorber les nutriments dont il a besoin pour survivre. Une personne avec la maladie cœliaque n’a pas d’autre choix que de suivre strictement un régime sans gluten, du fait que la consommation continue de gluten peut causer des douleurs à court terme, et à long terme endommager le corps. Quelqu’un qui ne ressent pas encore les symptômes, mais est génétiquement prédisposé à la maladie cœliaque, peut être informé pour réduire ou éviter l’ingestion de gluten.
La SGNC : Sensibilité au Gluten Non Cœliaque. Elle est controversée, et difficile à diagnostiquer. Ceux qui en souffrent ont généralement des symptômes similaires à ceux de la maladie cœliaque, de moins sévères dommages intestinaux ou effets à long terme. Ils éprouvent plutôt des douleurs ou malaises après avoir consommé du gluten. Ces dernières années, il n’a pas eu d’explosion dans la maladie cœliaque, mais une augmentation remarquable de produits sans gluten, on peut supposer qu’ils sont commercialisés soit pour ceux qui souffrent de SGNC, soit pour ceux qui croient tout simplement qu’un régime sans gluten est plus sain.

Quels aliments sont sans Gluten ?

Quelle que soit votre motivation, une fois que vous avez choisi d’éviter le gluten, il va vous falloir du travail pour comprendre tout ce que votre engagement implique. Faire ses courses peut être difficile, si vous n’êtes pas au courant de certaines choses : par exemple, les aliments étiquetés “sans gluten” pourraient ne pas en être exempts. L’option la plus sûre est la boutique de produits spécifiquement dits ” sans gluten” sur l’emballage, mais il n’est souvent pas possible d’y faire exclusivement ses achats. Dans ce cas, n’oubliez pas de lire la liste complète des ingrédients, et de le faire souvent — les sociétés étant connues pour modifier régulièrement les ingrédients.

Le premier mois, alors que vous faites des emplettes sans gluten, il pourrait être utile de prendre une liste de produits sans gluten — ou encore un pense-bête anti gluten . Nous avons reproduit une liste de quatre différentes catégories de produits contenant du gluten, ou contenant potentiellement du gluten, en bas de cet article. Il suffit de regarder pour ces derniers, et n’oubliez pas de lire les étiquettes des aliments.

Quel est le problème avec le Gluten ?

Aucun! À moins d’avoir la maladie cœliaque (ou la SGNC) il n’y a absolument rien de mauvais dans le gluten.

Une fois que le régime sans gluten est rentré dans la culture populaire, les articles ont commencé à paraitre (en ligne, mais pas dans des revues) indiquant qu’un régime sans gluten conduirait à la perte de poids. Il est possible que les gens interprètent que sans gluten, on doit manger plus de légumes — c’est quelque chose qui n’est pas motivant, surtout lorsque on est déjà au régime par ailleurs. Ou il est possible que les gens pensent que puisque le sans- gluten limite le pain, donc les glucides, avec de l’exercice, ils perdraient du poids. En réalité, le seul lien entre le poids, et le sans –gluten, est que ceux chez qui avait été diagnostiquée antérieurement la maladie cœliaque — et qui ont subi une malnutrition année après année, (sans être en mesure de pouvoir absorber les nutriments) — ont finalement pu prendre du poids.

La réelle opportunité pour perdre du poids vient probablement du fait que les personnes au régime font enfin attention à ce qu’elles mangent. Le fait de transformer leurs garde-manger et placards, pour enlever toute trace de gluten, entraine l’élimination de tout un lot de produits alimentaires transformés (indésirables) qui sont vraiment insalubres, et qui font grossir.

Je devrais renoncer au gluten ?

Si le gluten est dangereux pour vous, il y a toutes les chances que vous le sachiez déjà. Si avez un doute, mais n’êtes pas sûr, faites le test pour les cœliaques ! Si pour le moment elle ne passe que pour des ballonnements et des problèmes de transit, la maladie cœliaque peut être très dangereuse, si on la laisse évoluer au fil des années.

Il serait agréable de se dire que commencer un régime sans gluten serait faire démarrer un nouveau style de vie sain. Il serait agréable d’imaginer que tout ce qu’il faut, c’est dire non au gluten, et qu’on est soudain obligé d’acheter des tas de légumes et d’apprendre à les faire cuire. Oui mais voilà : dans la plupart des cas, les régimes auto-imposés sont moins efficaces, car ils deviennent extrêmes.

Se priver de quelque chose qui peut être parfaitement sain, met votre volonté à dure épreuve, et vous donnera peut-être le sentiment que vous avez ” gagné ” le droit de vous laisser aller sur quelque chose d’autre, que vous n’auriez pas pris forcement.
Les gens qui décident un régime sans gluten inutilement, se forcent ainsi eux-mêmes à prendre des mesures strictes pour équilibrer et planifier leurs repas, du fait que les régimes sans gluten peuvent être pauvres en nutriments s’ils ne sont pas étudiés avec soin — à l’aide de céréales complètes, par exemple —

Un conseil: Si vous pouvez manger du gluten, mangez du gluten. Il y a le point de vue de la simplicité et celui du” gâteau d’anniversaire”, mais la chose la plus importante à garder à l’esprit est votre propre santé. Vous avez pu lire mille articles sur comment une célébrité a perdu du poids, par un régime sans gluten, mais ça ne changera pas la façon dont votre corps réagit au gluten. S’il réagit bien (lire : ce qui signifie pas du tout), alors faire avec. Une des étapes les plus importantes d’une vie saine est de vous comprendre vous-même — ce qui signifie connaître votre corps, votre esprit, en sachant qu’en encadrant vos choix, vous obtiendrez plaisir ou douleur. Faites-vous une image claire de vous-même, et vous aurez une idée claire de ce qui vous fait avancer.

Voici la liste, avec l’autorisation de celiac.org :

Aliments qui peuvent contenir du gluten, sauf indication contraire :
Pâtes : raviolis, boulettes, couscous et gnocchi
Nouilles : variétés ramen, udon, soba (celles faites avec un pourcentage de farine de sarrasin) chow mein et nouilles aux œufs. (Note : les nouilles de riz et nouilles de haricot mungo sont sans gluten)
Pains et viennoiseries : croissants, pain pita, naan, bagels, pains, pain de maïs, pain de pommes de terre, muffins, beignets, roulés
Craquelins : bretzels, biscuits” graham”
Pâtisseries : gâteaux, biscuits, chapelure, “brownie”
Céréales et granola : flocons de maïs et de riz soufflés contiennent souvent du malt extrait/arôme, granola, souvent fait avec de l’avoine ordinaire, avoine non sans gluten
Aliments du petit déjeuner : crêpes, gaufres, toasts à la française, crêpes et biscuits.
Panure et mélanges pour enrobage: panko, chapelure
Croutons : farces, sauces
Sauces et condiments: sauces instantanées et condiments (beaucoup utilisent la farine de blé comme épaississant), sauce de soja traditionnelle, crèmes, sauces faites avec un roux
Tortillas à la farine
Bière (sauf si explicitement sans gluten) et des boissons au malt (voir boissons distillées et vinaigres ci-dessous pour plus d’informations sur les boissons alcoolisées)
Levure de bière
Tout ce qui utilise « farine de blé » comme ingrédient
Aliments qui peuvent contenir du gluten (doit être vérifié) :
Barres de granola, barres énergisantes – certains barres peuvent contenir du blé comme ingrédient, et la plupart contiennent de l’avoine qui n’est pas sans gluten
Frites françaises – soyez attentif aux instruments ayant pu contenir de la farine de blé, et à la contamination croisée de friteuses
Chips de pomme de terre – certains assaisonnements peuvent contenir de l’amidon, de blé, ou du vinaigre de malt
Repas carnés tout prêts
Barres de friandises et bonbons
Soupe – accorder une attention particulière aux soupes à base de crème, qui ont la farine comme épaississant. Beaucoup de soupes contiennent aussi de l’orge.
Multigrains ou chips de mais artisanales, ou tortillas qui ne sont pas entièrement à base de maïs, qui peuvent contenir un ingrédient à base de blé
Sauces pour salades, marinades; peuvent contenir du vinaigre de malt, de la sauce de soja, de la farine
Amidon ou dextrine; si il y en a sur un produit à base de viande ou de volaille, cela pourrait être n’importe quelle céréale, y compris le blé
Sirop de riz brun – peut être fait avec des enzymes d’orge
Substituts de viande faits avec seitan (gluten de blé) tels que les burgers végétariens, imitation bacon, saucisses végétariennes, imitation de fruits de mer (Note : le tofu est sans gluten, mais méfiez-vous des marinades de sauce de soja, et de la contamination croisée lorsque vous mangez dehors, surtout quand le tofu est frit)
Sauce de soja (le tamari sans blé est sans gluten)
Consommé de volaille
Viandes préalablement assaisonnées
Garniture au fromage – quelques recettes incluent la farine de blé
Œufs servis dans les restaurants – certains restaurants mettent de la pâte à crêpes dans leurs œufs brouillés et leurs omelettes, mais en eux-mêmes, les œufs sont naturellement sans gluten

Vinaigres et boissons distillées

La plupart des boissons alcoolisées distillées et vinaigres sont sans gluten. Ces produits distillés ne contiennent pas de peptides de gluten nuisibles, même s’ils sont fabriqués à partir de céréales contenant du gluten. Les études montrent que les peptides de gluten sont de trop grande taille pour passer le processus de distillation, laissant le liquide en résultant, sans gluten.

Vins et liqueurs/ alcools distillés, ils sont sans gluten. Cependant, bières, boissons de malt et vinaigres de malt qui sont fabriqués à partir de céréales contenant du gluten, ne sont pas distillés, et par conséquent ne sont pas sans gluten. Il y a plusieurs marques de bières sans gluten disponibles un peu partout.

Autres éléments qui doivent être vérifiés :
rouge à lèvres, brillant à lèvres et baume pour les lèvres, parce qu’ils peuvent être ingérés involontairement
les hosties
suppléments nutritionnels alimentaires ou à base de plantes
médicaments en vente libre et para pharmacie
vitamines et suppléments minéraux
pâte à modeler : les enfants peuvent toucher leur bouche ou manger après avoir manipulé une pâte à modeler à base de blé. Pour plus de sécurité, utiliser de la pâte à modeler faite maison avec de la farine sans gluten.

Apprenez comment booster votre métabolisme pour brûler la graisse en cliquant aussi. Pour en apprendre plus, cliquez ici.

Comments 4

    • Photo du profil de laura

      Il s’agit de:
      1. La margarine conventionnelle
      2. Le « faux » pain complet, c’est à dire qui ne contient pas seulement de la farine complète mais également des farines raffinées.
      3. Les jus de fruits
      4. les produits à base de soja transformé
      5. Les édulcorants artificiels

Laisser un commentaire